Le vignoble

Le Vignoble c’est une passion, mais aussi l’occasion de partager des activités entre nous, vignerons et amis.

Vous trouverez plus bas les dernières nouvelles sur les activités. Si vous désirez vous joindre à nous pour les vendanges ou autres activités, vous êtes les bienvenus: laissez-nous votre adresse de courriel et nous vous contacterons au moment des activités.

Les vignerons trouveront des renseignements utiles : Un encadré sur le prochain entretien que requiert la vigne, et plus bas des documents références.

Prochaines activités

  • A surveiller vers la mi-juin: La Floraison

    Nos ceps portent présentement des «mini-grappes» : les petits boutons sont en fait des fleurs qui ouvrent à la mi-juin.

    Avant de travailler ses plants, chacun doit vérifier si ses plants ont fleuri, i.e. si dans sa rangée, les fleurs sont ouvertes. (Les différents cépages ne fleurissent pas exactement au même moment.)

    Parce qu’en période de floraison, travailler les ceps, c’est risquer de nuire à la fécondation, donc moins de raisins.

    • La floraison correspond à l’épanouissement de la fleur. Elle se produit généralement en juin et s’étale sur dix à quinze jours. Les capuchons se détachent à la base et tombent ; les étamines et le pistil sont visibles. (Photo à gauche)
    • Après pollinisation et fécondation les grains de raisins vont se former , c’est la nouaison. (Photo à droite)

    floraison_nouaison

    C’est à cette période que peuvent se produire la coulure et le millerandage.

    La Coulure
    Au moment de la floraison les capuchons floraux s’ouvrent et tombent, libérant pistil et étamines pour permettre la fécondation. Lorsque dans certaines conditions (pluie, vent, froid) les fleurs ne parviennent pas à se débarasser de leur capuchon floral, elles ne peuvent pas être fécondées. C’est la coulure. On obtient des grappes clairsemées.

    Le millerandage
    Certaines conditions mènent à la fécondation imparfaite des fleurs. Le sous-développement du fruit donnera des raisins qui resteront de petite taille. C’est le millerandage.

    Lire l'article →
  • Taille de mai

    Dans quelques semaines, nous aurons des ceps qui vont vite devenir fournis, touffus. Pas évident de voir la structure des ceps!

    Vignes_pied

    Mais en commençant dès maintenant en mai, la structure des ceps n’est pas cachée par les feuilles. Tout comme le schéma ci-contre.
    Et puis, on évite que les ceps perdent leur énergie en pampres, tiges et feuilles qu’il nous faudra tailler plus tard.

    Lire l'article →
  • Documents références disponibles sur la page Vignerons et amis

    Localisation des saveurs sur la langueLors de notre rencontre à la Pergola, Bernard nous a présenté deux documents :

    Ces documents sont disponibles parmi les documents référence sur cette page (en bas à droite).

    Lire l'article →
  • Les bouteilles

    Nous sommes toujours à la recherche de bouteilles – Cette année, nous n’avions pas eu le choix que d’utiliser des bouteilles non-conformes car il nous en manquait. Plus vous récupérez de bouteilles, moins qu’il y aura à en acheter pour 2018.

    Format
    -De style ‘Bordeaux’… Goulot étroit prévu pour un bouchon de liège et l’épaule prononcé,
    -750 ml, d’une hauteur ne dépassant pas 30 cm (11po ¾… 12po, à la rigueur),
    -De couleur claire (blanche), verte ou ambre pâle (les bouteilles en verre brun foncé sont trop difficiles à nettoyer adéquatement et à remplir.)
    -Sans décoration ni embossure à même la bouteille (givrure ou médaillon héraldique).

    État
    -La bouteille doit être propre à l’intérieur et à l’extérieur.
    -Pas d’étiquette, contre-étiquette ni bande ‘plombée’ ou en cellophane au goulot.
    -Aucun résidu de colle sur la bouteille (au besoin, nous pouvons mettre à votre disposition un solvant non toxique particulièrement efficace pour enlever les résidus de colle tenaces.)

    Lire l'article →

MAI – Ébourgeonnage, épamprage

Dès que possible :

  • 1 baguettes côté sud (2 du côté nord/ vidal) couper les autres baguettes,
  • 6 bourgeons ou moins par baguette,
  • 2 bourgeons sur la réserve
  • Enlever les bourgeons de la base sauf 1 (futur courson).

Ébourgeonnage, épamprage

En enlevant les bourgeons et pampres (pousses vertes) en mai, on détermine combien de grappes vont pousser plus tard, la structure du plant. On contrôle la production du plant et on assure sa pérennité.

Pourquoi le guyot simple
La taille en guyot simple est privilégiée pour favoriser le mûrissement des raisins, pour éviter les «avortons», pour éviter de surcharger les plants.

ebourgeonner-portrait
1 – Enlever les baguettes en trop
Pas plus de 1 baguette (guyot simple). Du côté nord (vidal), on peut conserver 2 baguettes (guyot double).
A l’automne, certains ont laissé des baguettes en surplus pour se prémunir en cas de gel des bourgeons. Il faut les tailler.

2 – Enlever le surplus de bourgeons sur les baguettes (pas plus de 6 par baguette)
Il faut contrôler le nombre de grappes qui vont pousser. Pour ne pas épuiser le plant, pour de plus belles grappes.
C’est maintenant que nous pouvons déterminer ce nombre en enlevant les bourgeons en trop.

3 – Les réserves : on ne garde que 2 bourgeons
Ils nous donneront 2 coursons qui deviendront les baguettes 2018 lors de la taille d’automne.

4 – La base du plant
Il faut enlever les bourgeons de la base du plant. Ils se multiplient et épuisent le plant.
On peut conserver 1 bourgeon, celui qui est le mieux situé pour devenir une réserve à l’automne.

Documents références:

Notes de cours sur la taille (2015)

Guide d’identification des principales maladies de la vigne
Agriculture et agroalimentaire Canada

Agri-Réseau
Avertissements et Bulletins d’information

Les bourgeons et le gel – photos
Agri-Réseau Bulletin no 01 de 2014

langue_thLocalisation des quatre saveurs sur la langue,

Maîtrise de la charge des ceps